LE PAYS DE LA MEGADIVERSITE

LE PAYS DE LA MEGADIVERSITE

L’Equateur est un pays relativement petit, qui correspond à la taille de l’état du Nevada aux USA, mais c’est l’un des dix-sept pays qui possède la plus importante diversité biologique au monde selon l’organisme de conservation internationale.

Tout ceci est dû à ses avantages géographiques uniques : l’Equateur se trouve dans la région des tropiques et la cordillère des Andes s’impose sur toute la longueur du pays. Deux courants océaniques importants longent la côte pacifique. Sur les deux côtés des terres basses, il y a des zones riches de forêts nuageuses et pluvieuses, comme à l’Est le bassin amazonien et à l’ouest le Choco.

L’Equateur abrite également les Iles Galapagos, reconnues pour ses espèces endémiques, et sa flore et sa faune uniques.
L’Equateur possède plus de 1600 espèces d’oiseaux. Cela représente en fait la moitié des espèces qui existent en Amérique du sud, et plus du double de celles d’Europe. L’Equateur recense également plus d’espèces de plantes que toute l’Amérique du nord. Quant aux amphibiens, l’Equateur est à la 4ème place dans le monde, juste après ses voisins , le Brésil, la Colombie et le Pérou.
Il n’est pas rare de pouvoir observer en peu de temps et en quelques jours plus de 250 espèces différentes depuis les tours d’observation que proposent certains lodges en Amazonie.
Les forêts nuageuses situées de part et d’autre de la cordillère des Andes représentent l’endroit idéal pour l’observation des oiseaux en Equateur et a gagné le comptage « Audubon » à la période de Noël pour donner la possibilité d’observer le plus grand nombre d’oiseaux en une seule journée.

Aux Galapagos il y a plusieurs espèces d’oiseaux endémiques, des reptiles, des invertébrés dont la majorité est actuellement en danger d’extinction. Une de ces espèces étant la tortue géante des Galapagos, le pingouin des Galapagos, le cormoran aptère et l’otarie des Galapagos.

Le parc Yasuni possède beaucoup de plantes vasculaires. C’est l’un des neuf pays au monde qui possède plus de 4000 espèces de ce type de plantes pour chaque 10 000 km2. Ce parc abrite plusieurs espèces d’arbres et d’arbustes et détient quatre records mondiaux sur des référencements importants concernant des arbres et des lianes ainsi que trois autres prix mondiaux attribués à la diversité d’espèces de plantes ligneuses.

L’Equateur offre également une intéressante diversité culturelle. Seulement en marchant dans les rues de Quito vous pouvez croiser de nombreux métisses (mélange d’amérindiens et descendants d’européens) , des personnes de la sierra (montagne) , des amérindiens de l’Amazonie, des afro-équatoriens, des européens et quelques expatriés chinois qui font la population équatorienne.

Environ 7% de la population actuelle est de souche indigène dont 95% sont des kichwas qui vivent dans les vallées montagneuses. Mais ce n’est pas un groupe homogène et il est facile de les reconnaître sur les différents marchés indigènes de par leurs vêtements traditionnels, leurs chapeaux leurs traits physiques.

Dans la partie nord de la côte nous avons cinq groupes distincts : Awa, Chachi, Epera, Tscachillas et récemment reconnus, les métisses Montubios.

L’Amazonie elle, regroupe neuf nationailtés : Cofan, Siona et Secoya, les kichwas d’Amazonie, Waorani, Zaparo et dans le sud , Shuar , Achuar et Shiriwar. Dans le parc national Yasuni vivent au moins deux tribus isolées délibérément : les « cousins » des Waorani Tagaeri et les Taromenane.

CONTACT

Vizcaya E13-18 et Valladolid - Quartier La Floresta - Quito - Ecuador

+593 (0)2-254-7921 – latitud@latitud0.com