L’ÉQUATEUR

L’ÉQUATEUR

L'Equateur, pays d’Amérique du sud a une ouverture sur la côte Pacifique. Le nom vient du fait qu’il soit situé sur la ligne équatoriale qui traverse le pays d'est en ouest. Il est entouré par le Pérou, la Colombie, l'océan Pacifique et a une frontière maritime commune avec le Costa Rica. C'est certes un petit pays en comparaison de ses voisins, mais il offre une très grande diversité géographique.
L'Equateur est divisé en quatre régions: les Andes, qui traversent le pays du nord au sud, les forêts tropicales du bassin supérieur de l'Amazonie à l'est, les terres côtières de l'ouest et les îles Galapagos.

La cordillère des Andes se compose de deux chaînes de montagnes parallèles qui abritent la célèbre "Avenue des Volcans" où s'élèvent un grand nombre de volcans des deux côtés de la Panaméricaine.
Quito, la capitale de l'Équateur, est située à 2850 mètres d'altitude en plein milieu de la Cordillère. Guayaquil, la plus grande ville du pays, est aussi la capitale économique.

L’Équateur, informations pratiques

Gouvernement: République constitutionnelle présidentielle

Heure locale:

Continent: 7 h de plus l´été que l’heure française - 6 h de plus l’hiver.
Galapagos: 6 h de plus l´été que l’heure française - 5 h de plus l’hiver

Superficie: 283 561 km2, y compris les îles Galapagos
Aires protégées: 30% du pays
12 parcs nationaux
35 aires protégées (réserves botaniques, écologiques et naturelles)
4 zones marines protégées

Altitude

Point le plus bas: Océan Pacifique: 0 m,
Point culminant: Chimborazo 6268 m

Population: 16 860 000 habitants (estimation 2018)
Groupes ethniques: Métisses 72%, Amérindiens 7%, Blancs et autres 14%, Afro-équatoriens 7%

Langues officielles: espagnol, Kichwa et Shuar chicham

Principales industries: pétrole, bananes, crevettes, poissons et fruits de mer, fleurs coupées, tourisme, cacao et café.

Electricité : 110v-60hz. En utilisant la prise américaine standard
Indicatif téléphonique international: +593
Devise: Dollar américain

Histoire

L'histoire de l'Equateur est complexe et peut être divisée en huit périodes. Cette région a été habitée par plusieurs cultures et peuples indépendants jusqu'au 15ème siècle. Pendant près d'un siècle, les Incas ont régné sur la région, plus particulièrement sur la partie qui correspondrait actuellement au Pérou. Entre les années 1530 et 1820, l'Équateur était une colonie espagnole. Entre 1810 et 1830, le pays a connu la guerre révolutionnaire puis est devenu une partie de la Grande Colombie, et enfin un État indépendant. De la moitié du 18ème siècle aux années 1920, le pays a été marqué par des affrontements entre les forces
«conservatrices» des Andes et les factions «libérales» de la Côte, qui pour cette dernière, avec le boom des exportations de cacao avait une position très dominante.

Entre 1925 et 1947, l'Equateur a été marqué par un chaos politique, l'effondrement de l'industrie du cacao, la « grande dépression » et l'invasion du Pérou. De 1947 à 1960, le pays a connu un essor économique grâce à la culture de la banane et aux premières tentatives d'industrialisation. Depuis 1973, la production de pétrole a été au centre de la stabilité économique et politique du pays.

La gastronomie

La diversité naturelle et culturelle de l'Equateur, passe aussi par sa gastronomie. Chaque région, village et même famille ont leurs propres spécialités et saveurs. Le pays est reconnu pour ses fruits exotiques, fruits de mer et pour son incroyable variété de pommes de terre et de mais dans les Andes.

Introduction à la cuisine traditionnelle équatorienne

Les habitants de la côte préfèrent les haricots, le poisson et les bananes plantains, tandis que dans les Andes, ils préfèrent le riz, la viande ou le poulet et le maïs et les pommes de terre.

Avis aux amateurs de soupes ! La plus grande spécialité de l’Equateur est certainement la multitude de soupes que l’on peut trouver dans tout le pays : Soupe à midi, soupe le soir ! Le "Chupe de pescado" soupe de poisson et de légumes, le "Locro de papas" une soupe crémeuse de pommes de terre au fromage et servie avec de l'avocat, la « Sopa de bolas de verde" boulettes de plantain frites déposées dans une soupe à base de cacahuète, le "Yaguarlocro" soupe de pommes de terre avec des abats et du sang frit de mouton et l’ "encebollado" une soupe à base de poisson, d’ oignons marinés dans des assaisonnements régionaux.

Les principaux plats traditionnels dans les Andes sont : le "cuy" cochon d’inde grillé, l’ «Hornado» ou «fritada» porc rôti ou frit accompagné de «llapingachos» (sorte de galettes de pommes de terre et de fromage), les «tortillas de maiz», le "lomo salteado" steak de boeuf avec des tomates et des oignons; le "seco de chivo" ragoût de mouton avec de l'avocat et du riz, le "seco de pollo" du poulet en sauce. Sur la côte, ne manquez pas de goûter le typique "ceviche" à base de poisson cru frais ou de fruits de mer et baigné dans des jus d'agrumes et l’ "encocado" un plat de poisson cuit dans une sauce au lait de coco.

Des fruits exotiques, parfaits pour faire de délicieux jus de fruits comme la "guanabana", le corossol qui donne un jus blanc naturellement sucré , la "maracuya fruit de la passion, la "Mora" la mûre, la "Naranjilla" appelée aussi lulo dans d’autres pays, la papaye et la "tomate de árbol" littéralement une tomate d’arbre avec son savoureux jus orange.

L'Equateur produit quelques-uns des meilleurs grains de café et fèves de cacao, que l'on peut déguster aujourd’hui dans les restaurants et les cafés à la mode. La bière artisanale se développe de jour en jour, on en trouve partout et surtout il y a plus d’une centaine de marques enregistrées dans le pays.

Pendant les nuits froides des Andes, goûtez le "canelazo", une boisson alcoolisée chaude élaborée avec de la cannelle, de la cassonade, de l'aguardiente (l'alcool de canne à sucre) et avec un fruit comme la naranjilla ou la mûre.

Nous pourrions continuer encore et encore avec toutes les spécialités de la cuisine équatorienne, comme en Amazonie où l’on prépare le "maito", poisson enveloppé dans des feuilles de palme ; ou sur la côte pour le petit-déjeuner, le"Bolon de verde" ou "tigrillo", à base de bananes plantains… venez plutôt découvrir tous ces plats typiques !

Festivités

Lors de certaines cérémonies traditionnelles, il est possible de reconnaître la complexité culturelle de l'Equateur: des fêtes chrétiennes, souvent en syncrétisme avec le dieu soleil Inca et les célébrations de la "mère pachamama". Certaines fêtes s’accordent sur les dates importantes de l'histoire coloniale du pays, comme les dates de fondation ou les batailles d'indépendance des villes et des provinces. On y retrouve aussi l’influence des traditions espagnoles de l’époque des « Conquistadores » et des cultures africaines, apportées par les esclaves.

Carnaval Guaranda, Ambato

Week-end de Pâques , Quito et Cuenca

15 août , pélerinage de la Virgen del Cisne, Loja

1-2 novembre, Toussaint et jour des morts – tout le pays

24 décembre , Pase del Niño, Procession à Cuenca

12 avril Fondation de Cuenca

21 juin Inti Raymi - Solstice – tout le pays

24 juillet Fondation de Guayaquil

10 août Premier cri d'indépendance, Quito

1-15 septembre Fiesta del Yamor, Otavalo et villages avoisinants

23-24 septembre Mama Negra, Latacunga

9 octobre, Jour de l'indépendance de Guayaquil

6 décembre, Fondation de Quito

CONTACT

Valladolid N24-353 y Vizcaya - Quartier La Floresta - Quito - Ecuador

+593 (0)2-254-7921 – latitud@latitud0.com